Shasn

Un prix décerné pour les jeux Expert par des Experts

Shasn

Il y a des jeux vraiment atypiques, qui proposent des mécaniques ou des modes de jeux qui sont des innovations ou des essais. Parfois ce sont des pionniers qui ouvrent de nouvelles voies que d’autres sublimeront, parfois ce sont des bonnes intentions qui finissent en erreur d’époque ou de casting. Dans tous les cas avoir un peu de nouveauté ouvre l’esprit et fait du bien au milieu du jeu.

Shasn est le deuxième jeu de Zain Memon, un auteur indien actif dans les médias via sa société Memesys Culture Lab qui produit le jeu. Les illustrations sont l’œuvre de Soumik Lahiri mandaté pour l’occasion et son premier jeu.

Shasn vous propose de gagner les élections ! Le pays / comté / ville dont vous essayez de devenir le maitre… enfin, le dirigeant… est divisé en 7 (à 3 joueurs) zones qui permettent chacune de disposer de voix (façons Grand Electeurs) pour élire le vainqueur légal. Le plateau est sommaire, des zones géographique et des trous où l’on placera nos électeurs dévoués à notre cause, jusqu’à obtenir une majorité stricte.

A votre tour, tout commence par un problème « d’actualité » (locale et historique). On tire une carte qui pose un problème pour lequel vous allez choisir une des positions politique proposées. Selon votre réponse, vous aurez plus une influence dans un des 4 mouvements politiques du jeu (qui pourraient être Gauche / Droite / Extrémistes / Ecolos mais ce sont d’autres lignes politiques). Vous gagnerez des marqueurs (ressources) politiques selon la réponse donnée et garderez la carte pour la collection et gagner des ressources automatiquement chaque tour (2 cartes d’un type = 1 ressource de ce type).

Vient ensuite le moment de dépenser vos ressources électorales et d’utiliser vos pouvoirs, autant que vous le voulez / pouvez jusqu’à la fin de votre tour. Cela comprends :

* Acheter / utiliser une carte de confrontation : Pour 4 ou 5 ressources libres, cela permet d’avoir un pouvoir one shot au moment désiré.

* Utiliser le pouvoir de son leader idéologiste : Lorsque l’on a collectionné 3 et/ou 5 cartes d’une faction, on obtient à sa disposition un pouvoir spécifique, utilisable une fois dans le tour.

* Acheter (convaincre 😉 ) des électeurs : On achète de 1 à 4 électeurs à placer dans une zone unique du plateau en dépensant ses ressources selon les cartes disponibles.

* Gerrymander : Déplacer un électeur non majoritaire d’une zone (identique ou adjacente) à celle que vous contrôlez.

Le gerrymandering est très spécial et donne une grande part de son sel au jeu. Le charcutage électoral ou la manière de voler des élections, est une pratique commune aux USA, qui permet de « voler » une élection. En découpant en quartier une zone électorale et en plaçant les électeurs d’un parti dans une seule grande zone, on peut transformer une défaite (60-40 au total) en victoire (3-2 en quartiers). Ici on va faire pareil en déplaçant les électeurs qui ne vous plaisent pas, vous diluez les forces ennemies et rassemblez les vôtres. Cela change les balances au fil du temps et c’est super intéressant.

Certains emplacements sont immuables, l’électeur placé ne pouvant être bougé par gerrymandering, mais lorsqu’un électeur y est placé, le joueur associé tire une carte d’événement particulier qui sera majoritairement négative (mais pas systématiquement). La partie se terminera lorsque tous les quartiers auront atteint la majorité absolue ou que le plateau sera rempli. Chaque zone apporte alors ses points au majoritaire, la somme défini le gagnant.

En début de partie, vous choisirez dans quel pays et époque vous désirez jouer (USA pré-électoral 2020, Angleterre au Brexit, Inde, Rome vers l’an 0, Nouvel état dans le futur). Cette sélection est importante car elle défini les partis en présence, ainsi que les thèmes des questions d’actualité posées. On n’a pas les mêmes interrogations sur l’esclavage ou la gestion de la fertilité en l’an 0 ou 2150 ! 😊

Shasn se veut un jeu où l’on débat sur les questions posées, où l’on discute et défend l’idée privilégiée, soit parce qu’on y croit vraiment, soit parce qu’on pense que ce sera le meilleur choix pour trouver une couleur politique. Mais pour défendre une position ou une problématique, il vaut mieux deux choses : être fluide dans la lecture des cartes et que les problèmes posés nous évoquent quelque chose. C’est dans ces deux domaines que Shasn pêche pour nous.

Premièrement car le texte des cartes n’est pas vraiment d’un niveau d’anglais accessible. C’est plutôt du littéraire et pointu dans le domaine visé. Alors quand on prend du temps pour déchiffrer les questions, voire que l’on passe par un dictionnaire (google translate peut directement lire et traduire vos cartes), on perd de la fluidité. Cela demande des joueurs étant tous d’un haut niveau d’anglais, pas possible ici de jouer avec un seul joueur faisant office de traducteur.

Deuxièmement, jouer avec un paquet de cartes sur l’Inde quand on n’y connaît rien aux problèmes de castes de la région, c’est perdre toutes les possibilités de discuter sur les questions existentielles posées. Lorsque l’auteur a pris la peine de placer des marqueurs d’attention sur les cartes pouvant poser des problèmes d’étique aux joueurs, mais que cela ne vous parle pas, c’est un peu perdre de la consistance.

Si Shasn était plus accessible, traduit et mis dans notre temps et localisation, à la façon d’un Trivial Pursuit, il atteindrait certainement son objectif pour nos contrées. Dans sa forme actuelle, il interpellera sans doute des anglophones natifs (ou niveau expert) passionnés ou habitant en Angleterre ou aux States. Par contre, il sera un peu vide de sens et poussif pour des francophones au niveau anglais moyen ne s’intéressant pas nécessairement à la politiques outre-manche ou transatlantique. Le thème futuriste étant peut-être celui mettant les gens au même niveau, hors langue.

Shasn propose un jeu atypique avec la mécanique de Gerrymandering américaine, c’est un apport et une nouveauté tactique des plus intéressante. Espérons qu’un module francophone voit le jour ou que ce principe soit repris par d’autres pour le magnifier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.