Alma Mater

Un prix décerné pour les jeux Expert par des Experts

Alma Mater

Alma Mater du fantastique Acchittocca (Flaminia BrasiniVirginio GigliStefano Luperto et Antonio Tinto) édité chez Eggertspiele (filiale de Plan B Games).

Malgré des règles simples en soi, la multitude des options rendent une première partie longue à l’explication de chaque carte du jeu. Parti dans les développements, on se demande où donner de la tête. Chaque usage des livres (sublimes) est posé et il est vite clair que l’usage du seul étudiant fixe du plateau est une obligation pour charger des livres, mais surtout pour que les autres joueurs les achètent, faisant rentrer l’argent.

Le but est de collectionner les livres pour les dépenser en engagement d’étudiants (divisés en 4 facultés) et de professeurs (idem). A côté de cela, une piste de savoir nécessitera des dépenses (livres et sous) et influera sur la valeur relative des livres. Le nombre d’étudiants élevé vous vaudra des PV en fin de jeu (et des bonus immédiats, de récolte ou d’économie) via leur nombre. Tandis que les professeurs sont activables une fois par tour (bon pour la tempo éventuelle), aux pouvoirs variés, au PV de fin de jeu, et se combinant avec votre avancée dans la piste de savoir. Des chanceliers (un par joueur et d’autres associés à des objectifs variés) vous boosteront si vous savez les choisir ou les débloquer.

Un joueur comprend vite l’intérêt de scorer les points et il profitera durant plusieurs manches d’un maître de plus que les autres (acquis à 15 PV). Engagement des professeurs, développement de sa piste de savoir, récupération des meilleurs étudiants, tout coûte des livres ! Il vous faudra donc en trouver, sans oublier (comme nous) la possibilité d’en acheter même quand un joueur n’en propose plus ! Certaines combos sur les Chancelier permettent des développements intéressants et on se rend compte de la courbe d’apprentissage et de la différence qu’il y aura entre 3 et 4 joueurs.

Bien que 4 maîtres (qui permettent de réaliser les actions) c’est peu (surtout quand on doit prendre de l’argent avec eux), au final on réalise beaucoup de coups. Enfin, si l’on ne prend pas de mauvaises voies dans les premiers tours, laissant une grande différence de points entre le premier et le dernier joueur. Les tours s’enchaînent sans ennuis et on comptera 30 minutes par joueur pour en venir à bout.

La mise en place avec son draft de carte est primordial et on sent que certaines voies dans les choix sont à prendre (des livres ou des sous). Prendre les plus petites cartes (en puissance) est aussi une possibilité pour être premier joueur et choisir ainsi le meilleur chancelier parmi ceux proposé au départ (une bonne idée). Enfin, pour peu que l’on arrive à définir quel est le meilleur, ce qui ne se fera qu’avec l’expérience. Si les étudiants seront toujours les mêmes (à moins de ne disposer de l’extension New Student qui n’en donne qu’un de plus par groupe) et permettront d’affiner votre tactique, les professeurs seront différents, ainsi que les objectifs pour collectionner les bustes (et les accès aux chanceliers associés, parfois puissants). Bref une bonne rejouabilité avec une courbe de progression qui fera la différence rapidement entre un nouveau joueur et celui qui a collectionné les parties.

La clé du jeu semble la mise à disposition de livres pour les autres (et toucher des sous), pour le reste, être celui avec la meilleure vue sur les développements à faire et leur ordre. Il y a tellement de chose qui changeront la partie (comme le classement des livres en niveau) que vous ne saurez pas être partout. C’est une bonne chose, car les différentes voies de développement semblent toutes intéressantes (même le simple Argent contre PV est intéressant). A rejouer pour affiner et progresser !

Une réponse

  1. Joffrey dit :

    Bon jeu avec une bonne dynamique et plusieurs façons de gagner et de jouer. Le seul bémol à lui trouver c’est la quantité de bouquins a posséder pour pouvoir faire sa partie et monter en points de victoire . Ce qui pourrait être un point négatif c’est la façon d’obtenir les bouquins, car si un joueur n’en met pas en vente cela devient vite cher. Mais un jeu à vraiment retester pour me faire mon opinions définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.