Excavation Earth

Un prix décerné pour les jeux Expert par des Experts

Excavation Earth

Excavation Earth de Gordon Calleja, Dávid Turczi et Wai Yee chez Mighty Boards

Puisqu’on a la chance d’avoir une copie avant tout le monde, on se presse à lire les règles et à jouer notre première partie. Les règles sont reprises sur de nombreuses pages et détaillent parfois trop les choses, jusqu’à les embrouiller. Mais avec le recul et la relecture globale tout fini par se mettre en place et les icônes reprises sur les cartes donnent en fait toutes les informations nécessaires (même s’il faut une bonne vue). Niveau matériel, super ressenti qualitatif sur les cartes (qui ne donnent pas envie de les sleever pour perdre cette sensation) et les matériel global. C’est toujours plaisant de voir un matériel qui ne se moque pas d’emblée des backers.

On distribue 5 des 4 personnages possibles, on explique les règles soutenu par l’aide de jeu et let’s go.

Vous devez collecter des artefacts et les vendre au marché de ceux qui en demandent. Une bonne gestion des acheteurs permet de voir l’offre et la demande varier, ce qui est bien. En utilisant les cartes en main (qui déterminent le nombre de nos actions) en combinant soit la couleur, soit le symbole indiqué, on peut :

  • Se déplacer
  • Fouiller pour récupérer des trésors
  • Préparer un marché (en envoyant un vendeur et modifiant les acheteurs)
  • Vendre (dans un ou plusieurs marchés préparé)
  • Acheter/vendre au marché noir
  • Enquêter (modifier les fouilles présentes et à venir)
  • Gérer le centre de commande (envoyer des membres d’équipage au centre de vente et au vaisseau)

Commence alors le rythme des tours : Déplacement – Collecte – Mise en place du Marché – Vente. Cela se passe en 2 tours vu que l’on fait deux actions par tour, en jetant les cartes que l’on a en main. Les trois autres types d’actions sont un peu boudés en début de partie qui n’ont d’intérêt que pour les joueurs ayant un bonus sur celles-ci.

Les personnages sont asymétriques, vu qu’ils ont chacun un avantage. De prime abord ils semblent légers ou équilibrés, mais un sort du lot, permettant de maximiser les ventes en profitant du travail des autres tout en leur coupant l’herbe sous le pied. Les attaques sur les marchés sont un peu normales, car vous placez des acheteurs dans un marché durant une action, mais aurez besoin d’une autre pour vendre, rendant possible une attaque entre les deux si vous ne les faites pas en un tour. Mais elles nécessitent malgré tout à un autre joueur de faire lui aussi une action de marché pour placer ses pions, ce qui ralentit les attaques non préparées. Sauf pour le joueur qui n’a pas besoin de préparation et maximise ses actions fouille – vente.

Il y a une gestion annexe (mais hyper rentable niveau point) qui vise de rassembler une copie des découvertes faites, via un tableau 5X4. Cela incite à se ruer sur les pièces rares (parfois 2 ou 3 copies dans le jeu) sous peine de garder un trou dans son tableau. C’est la raison des achats au marché noir, pour combler les trous, mais seulement sur les derniers tours de jeu.

Au final, on se place et se déplace (on a 3 meeple pouvant réaliser les actions) durant le jeu, pour récolter puis vendre à l’un ou l’autre marché. Tant qu’il y a des ressources sur terre, ce sont elles qui sont visées mais elles seront sans intérêt en fin de partie (il n’y aura plus que des ressources communes pas à même de boucher des trous).

En début de partie j’avais annoncé aux joueurs la force de chaque personnage. Au final c’est l’ordre de puissance annoncé qui gagnera (avec de grandes différences de points) :

1er : Le personnage qui permet de réaliser une vente dans un marché sans avoir de vendeur.

2ième : Le personnage qui peut recevoir un artefact gratuitement parmi 3 pioché, tout en changeant de carte en main, sans perte d’action.

3ième : le personnage ayant un déplacement gratuit en début de chaque tour

4ième : le personnage pouvant acheter au marché noir en réalisant une vente, mais seulement s’il a un meeple sur le marché. Ce dernier aurait pu être à niveau, mais seulement si l’obligation d’être sur le marché noir n’existait pas.

Le 5ième personnage non joué semble aussi très fort (il aurait été deuxième dans le classement ci-dessus) permet de récupérer un artefact dans un site de fouille adjacent à celui qu’il fouille déjà. Cela permet en un tour de prendre directement 4 artefacts (les plus forts) sans se déplacer, terrible si on a veillé à être premier joueur.

Au final une partie agréable, bien que longuette (le vainqueur a eu l’impression de faire tout le temps la même chose), avec des différences de force dans les persos qui mériterait (si vous jouez avec les mêmes joueurs) de veiller à une rotation des personnages. Reste à voir ce que l’extension Second Wave apporte comme correction ou nouveau personnages pour définir si on autorise toujours l’usage de tous ou si on se limite à ceux de force égale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.