Pacific Rails Inc

Un prix décerné pour les jeux Expert par des Experts

Pacific Rails Inc

Pacific Rails Inc de Dean Morris est édité chez Vesuvius Media.

Votre but est d’arriver à créer (avec les autres joueurs) une voie allant d’un océan à l’autre. Qu’importe qui els a construit, mais celui réalisant la liaison empochera 15 PV (énorme dans le jeu).

Dès règles assez simples de pose et reprise d’ouvrier pour activer une zone d’action est à la base du jeu, avec multiplication d’action si vous êtes placé plusieurs fois autour d’une zone. Une gestion intéressante permet de chasser les joueurs pour faire de la place quand tous les emplacements sont pris, donnant à ces derniers des chapeaux pour augmenter des actions futures.

3 zones distinctes : Production de ressources (plus bonus éventuel) ; Transformation des ressources en rails ( et activation des experts de son train) ; Engagement d’expert OU construction de voies.

Les constructions du plateau vont d’une ville (où est votre train) jusqu’à une nouvelle, pour installer un télégraphe (PV) ou une station (augmentation de production). Les 3 premières villes rejointes vous permettent d’augmenter la taille du train, surtout pour avoir plus d’espace de stockage. Le train permet d’obtenir (premier gratuit) des experts qui transforment les ressources (un nombre variant selon leur position dans le train).

Il convient ainsi de gérer ses ressources avec des emplacements limités (dans un premier temps) pour construire à travers les montagnes (grâce à la poudre), les plaines (avec le fer) ou les étendues d’eau (avec le bois). Dès que l’on a relié trois villes, il est plus simple de stocker ses ressources et les productions sont plus importantes. Dès lors, le jeu s’accélère rapidement et les constructions de voie sont plus importantes. On score des PV selon la grandeur de notre construction, mais aussi sa distance à la précédente ville reliée. Si l’on peut utiliser les voies des autres joueurs, passer sur leurs villes (avec une station ou un télégraphe) leur rapportera des PV. Plusieurs actions permettent de poser un télégraphe sur une station d’un autre joueur (ou station sur télégraphe), ce qui est important pour le scoring de fin de partie qui favorise les constructions sur la carte.

Lorsqu’enfin deux voies se rejoignent, c’est le joueur qui a réalisé cette jonction qui empoche 15 PV (l’équivalent de 8 rails d’un coup !), ce qui arrive assez vite pour peu qu’un ou deux joueurs tracent depuis des océans différents. Comptez entre 15 et 20 minutes (max) par joueur. Le développement de son train est utile pour la production, mais il risque de ne pas se voir rentabilisé si les autres joueurs ont été rapidement l’un vers l’autre.

Cela se joue assez vite et l’on passe de production à construction d’un tour à l’autre. Les bonus des ouvriers déjà placé sur le jeu permettent de maximiser ses coups s’ils sont bien coordonnés et la reprise d’un ouvrier déclenchant l’action est une bonne idée. On a ici une version semi deluxe (les ressources sont deluxe mais pas les maisons et télégraphes) et le matériel s’organise bien ensemble. C’est sympa et simple et l’on cherche à avoir les meilleurs matériaux pour construire vite et bien. Seul bémol sur le développement de son train qui risque d’être prêt à une grande rentabilité quand les autres joueurs en auront fini avec la partie. Même soucis avec le politique que l’on a du mal à faire rentable malgré son apparente utilité. Il tourne sous toutes les configurations, mais à 3 ou 4 il est plus intéressant.

Un jeu très agréable et plutôt d’un niveau connaisseur (presque familial), du niveau d’un Ticket to Ride (Aventuriers du rail) avec des ouvriers en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *