Teotihuacan : L’âge Préclassique

Un prix décerné pour les jeux Expert par des Experts

Teotihuacan : L’âge Préclassique

Je ne suis pas un grand fan des extensions. Un jeu vendu doit être la finalité de ce dernier, la version la plus testée, fine tunée, la mieux équilibrée et se suffire à elle-même. Les extensions apportent souvent un changement inutile ou déséquilibrant l’existant pour un angle d’approche novateur. Les seules vraiment cohérentes sont celles qui apportent de nouvelles cartes sans perturber l’ensemble, mais là aussi, l’équilibrage est parfois raté. Il faut voir les corrections apportées à des jeux vivant sur l’ajout d’extensions (Magic, Hearthstone) pour comprendre que malgré une armée de développeurs, la manipulation d’extension est délicate. Alors quand vous avez un auteur travaillant seul (ou presque) dans son bureau, difficile de prendre en compte tous les impacts d’un nouveau réglage.

Teotihuacan: L’Age Préclassique est la première extension pour Teotihuacan : La Cité des Dieux. Si la boîte originelle est sortie chez NSKN Games, les droits sont depuis chez Board&Dice (qui a repris NSKN), tandis que la VF reste prise en charge par Pixie Games. Pareillement, Daniele Tascini, auteur de la version première, se voit rejoindre par Rainer Ahlfors (que l’on retrouvera sur Venice avec Dávid Turczi en 2020) et Andrei Novac (Executive manager de NSKN). Changement complet des artistes, bien que cela ne se sente pas sur le résultat final, puisque ce sont Magdalena Klepacz et Paulina Wach, les deux ayant l’habitude de partager le graphisme avec d’autres.

Je ne rentrerai pas ici dans l’explication du jeu de base, me bornant à poser les principes de base pour ceux qui le découvrent, ou comme rappel pour les joueurs d’une seule partie. Vous disposez de dés représentant la force d’un ouvrier, se déplaçant de 1 à 3 tuiles autour du plateau pour réaliser une action au choix : se bloquer pour 1 ou 2 actions annexes (collecte de tuile, progression dans un temple), collecter du cacao (la monnaie), réaliser l’action principale (qui est plus forte selon la valeur du plus petit dé et le nombre de dés). Outre la collecte de ressource, le cœur du jeu se situe dans la construction d’une pyramide (et moins son embellissement) , ainsi que la vie et la mort de vos ouvriers (chemin des morts).

La critique du jeu de base était celle d’une impression de déséquilibre, tant la construction de la pyramide était prépondérante à toute autre stratégie (masques, décorations), teinté d’un positionnement souhaité dans le chemin des morts. Ceci dit, une fois cette information connue, le jeu a tout plein de qualité avec cette gestion de dés/ouvriers et le jonglage entre cacao et production tout en faisant une rotation de ses dés autour du plateau. Plaisant donc mais avec un goût de trop peu.

Du coup, pourquoi parler d’une extension d’un jeu somme toute juste « OK » ? Car vous n’aviez pas le jeu complet pardi ! Plutôt qu’apporter son lot de règles et d’ajouts inutiles, Teotihuacan: L’Age Préclassique vous donne les pièces manquantes à votre jeu de base. Constitué sous la forme de modules pouvant s’utiliser tous ensemble ou seulement au choix des joueurs, il vous est loisir de les intégrer petit à petit. Mais, on ne va pas se mentir, ils sont tellement simples et nécessaires qu’il convient de les intégrer dès votre première partie, même avec de nouveaux joueurs. Ils n’apportent qu’un plus (éventuellement les personnages peuvent être mis de côté).

Faisons le tour dans le détail des changements par module :

1) Ce n’est pas vraiment un module, mais une « variante expert » (en fait la bonne règle à appliquer qu’importe le niveau) qui diminue un peu la toute-puissance de la pyramide : Donner par niveau de construction 1/2/3/4 PV au lieu des 1/3/5/7 écrit sur le plateau. À appliquer de suite, même sans l’extension !

2) Un nouveau temple (orange) apparaît sur une tuile en dehors du plateau, apportant de nouveau bonus. La tuile des nobles (6) ne contenant que la progression sur la piste des morts en construisant un mausolée, est remplacée avec une case à blocage avec le temple orange (et une tuile découverte). On ne comprenait pas pourquoi cette tuile 6 n’avait pas de case de blocage, c’est donc réglé. Le temple apporte des bonus non existant ailleurs, comme le départ d’un nouveau dé sur 2 au lieu de 1.

3) Les saisons : Un événement pour chaque manche, qui modifie (en + ou -) les règles de base (comme payer plus cher en cacao en fin de manche, ou augmenter le bonus des cases de pyramide lors du décompte). Cela change les habitudes et nécessite de s’adapter aux bonus / malus, cassant un peu la routine des experts. Une bonne chose, bien que non essentielle.

4) Replacement de la tuile décorations (7). La nouvelle tuile (appelée Architecture) intègre les constructions des décorations dans une grille, comme la production de ressources, permettant maintenant d’en construire deux d’un coup ou de gagner simplement de l’or au lieu d’une simple réduction d’achat. Mais surtout, elle apporte une option qui n’existe pas de base : la possibilité de débloquer un dé sans payer 3 cacaos ou perdre un tour. Enfin un usage rentable du dé bloqué et une utilité aux décorations. Nécessaire à toutes les parties.

5) Tuile des développements de la pyramide (8) : Une tuile remplace la case fixe du plateau en intégrant ici aussi une grille façon ressource (cohérence de l’ensemble !). On implique désormais la valeur du dé (et pas juste le nombre) pour construire, tout en ajoutant des bonus divers, dont de nouveau ce déblocage d’un dé. Nécessaire à toutes les parties.

6) Prêtres et prêtresses : 10 tuiles de personnages (+6 pour le jeu solo) permettent de modifier le jeu des joueurs. Après avoir choisi parmi deux, on démarre avec un(e) prêtre(sse) qui vous donne bonus et malus sur votre partie. Un jeu plus asymétrique que d’habitude, avec un sentiment qu’ils sont loin de tous se valoir. Le soucis est qu’ils posent des questions d’usage nécessitant le passage par Board Game Geek et son forum pour trouver la FAQ ou chercher dans les fils existants pour s’assurer de leur bon usage. Non nécessaire vu les questions posées et le risque de déséquilibre, mais acceptable.

Niveau matériel, outre les tuiles nécessaires et les plateaux déportés, vous trouvez des petits meeples de prêtre pour remplacer les pions ronds. S’ils sont jolis, ils ne sont pas stables et se retrouvent vite sur le flanc si on n’y prend garde, changeant dans leur chute la case du temple où ils se trouvent.

Les grandes forces de cette extension sont donc de diminuer la puissance de la pyramide, de revaloriser les décorations, de libérer les dés. Les options non nécessaires sont les saisons et prêtre(sse)s, bien que correctes. Ce qu’elle ne règle pas, c’est l’utilité des masques, même avec le prêtre qui augmente leur bonus. Ces derniers sont toujours trop chers, trop peu rentables, pour être une voie de développement stratégique. Ils ne restent qu’un appoint minime, quand c’est le dernier choix (et encore).

A mon sens, Teotihuacan: L’Age Préclassique n’est pas une extension, mais le morceau manquant du jeu de base, incomplet sans elle. Comme si vous aviez une voiture sans la 5ième vitesse. Elle roule, mais on sent qu’elle pourrait tirer mieux. C’est dommage de ne pas avoir eu toutes les pièces dans la boîte de base et on ne peut que se questionner sur la raison de ce manquement. Manque de temps de test ? Volonté de simplifier ? Objectif extension ? Difficile à dire.

Ce qui est certain c’est que si vous aimez déjà le principe de Teotihuacan et/ou avez l’impression d’un manque, vous avez un impératif besoin de l’Age préclassique. Si vous voulez l’offrir ou en faire acquisition, ne le faite qu’en prenant l’extension avec. Oui, c’est au final plus cher que prévu, mais vous ne payeriez pas une voiture sans 5ième vitesse, non ? Et si vous êtes déçu d’apprendre qu’il vous manque un bout de jeu ou hésitiez déjà sur son maintien ou pas dans votre ludothèque, vous connaissez déjà Okkazeo, non ? Il pourra faire le bonheur d’un autre qui limitera ses frais pour acheter l’extension en sus. Le malheur des uns… 😊

Toute déception mise à part, Teotihuacan (avec L’Age Préclassique) a regagné quelques points et passe de « OK » à « Bon ». Il lui manque sans doute une dernière régulation sur la pyramide et une revalorisation des masques pour s’améliorer. Il existe une nouvelle extension de prévue pour 2020, Teotihuacan : Shadow of Xitle (qui n’est actuellement pas prévue en VF par les Pixies, eux-mêmes déçus de la gestion de l’extension ?), mais elle n’apporte que peu de choses : de nouvelles tuiles technologies et de mises en place (celles que l’on choisi parmi 4 au départ).

Teotihuacan: L’Age Préclassique est donc un must have pour qui veut garder ou augmenter son plaisir de Teotihuacan. Ici, la famille est conquise, ce n’est assurément pas mon exemplaire que vous trouverez en seconde main. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *