Margraves de Valeria

Un prix décerné pour les jeux Expert par des Experts

Margraves de Valeria

Alors que certains auteurs proposent des jeux, années après années, sans rapport entre eux, d’autres créent des univers où chaque jeu propose une nouvelle incursion dans leur monde. Que ce soit dans les mondes de Mysthea, de la Mer du nord ou des Royaumes de l’Ouest, cela permet de fidéliser les joueurs et de leur offrir une cohérence dans les icônes (grâce aux illustrateurs uniques) tout en allant sur des types de jeux différents. Et si vous découvrez un jeu plus tard dans la gamme, vous serez peut-être titillé par les opus précédents, vous incitant à les découvrir. Un bon plan.

Margraves de Valeria est une nouvelle incursion dans le monde de Valeria, après le jeu de carte, la Quête et le Village, que nous propose le même auteur : Isaias Vallejo. Daily Magic Games étoffe ainsi son univers, avant l’arrivée de Corsair (une refonte de Wacky Pirates) et Shadow Kingdoms qui continueront dans le monde sans être ici des œuvres de Vallejo. Pour garder la cohérence de l’ensemble cela reste Mihajlo Dimitrievski aux illustrations. Il a décidément la main mise sur les jeux à univers puisque vous aurez reconnu sa patte sur la gamme Mer du Nord et Royaumes de l’Ouest. Cet opus a la chance d’avoir une VF grâce au talent de Lucky Duck Games – Francophone qui a eu la bonne idée de s’occuper de la localisation.

Dans Margraves de Valeria, vous êtes ces fameux Margraves, des nobles mercenaires s’occupant des marches du pays, qui deviendront des Marquis s’ils restent propriétaires des terres une fois celles-ci stabilisées. Mais avant d’obtenir un titre, ils devront installer des tours de conjuration pour lutter contre les monstres qui attaquent les villes du pays. Afin de s’assurer leur futur, ils font tout pour se faire bien voir des guildes du royaume en s’attirant leurs faveurs.

L’objectif du jeu est clair d’emblée : gagner des badges (d’une) des 4 guildes du jeu qui seront multipliés par votre niveau dans les guildes associées. Comme il ne sera pas simple de progresser, vous vous concentrerez sur une guilde pour la maximiser, avant d’éventuellement vous développer sur une autre. Diviser ses forces ne vous apportera pas la victoire. Chaque tour de jeu est assez simple. Vous jouez une des cartes de votre main jusqu’à ce que vous décidiez (ou soyez obligé) de prendre un tour pour récupérer votre défausse.

Chaque carte vous permet au choix :

* D’appliquer son action générale décrite en partie haute

* D’appliquer son pouvoir spécifique décrite en partie basse

* De construire une tour de conjuration (qui nécessite les 4 ressources du jeu)

* De reprendre sa défausse en main

Globalement, toutes les actions hautes sont assez semblables, tandis que les pouvoirs spécifiques sont uniques et axés sur une amélioration des pouvoirs normaux. Mais généraux ou spécifiques, ce ne sont que des déclinaisons d’actions simples parmi :

– Déplacer son Margrave vers la ville suivante en suivant les chemins blancs et activer le pouvoir de la ville d’arrivée (prendre/échanger des ressources ou de nouvelles cartes)

– Déplacer un chevalier présent sur la ville où se situe le Margrave vers la ville suivante et activer son pouvoir, ou amener un chevalier de son plateau vers la ville du Margrave et toujours activer le pouvoir de la ville.

– Prendre de l’argent ou une ressource.

– Acheter une carte qui va directement dans votre main. Ces cartes hors main de départ sont associées chacune à une guilde.

– Combattre un monstre proche de la ville (chemin brun) en atteignant son niveau de difficulté avec la force du Margrave (qui diminue) et les chevaliers présents en ville (ou sur votre plateau), qui meurent et sont envoyés au Champ d’honneur, vous rapportant des ressources à chaque ligne/colonne complétée.

Chaque construction d’une de vos 4 tours dans une ville vous rapportera un bonus immédiat, deux badges pour des guildes spécifiques et 3 points de réputations à placer dans une ou plusieurs pistes des guildes. A chaque fois que vous passez (moyennant finance) une rivière, vous gagnez un bonus (immédiat ou pour plus tard). C’est cette piste qui vous permettra de scorer en fin de partie et qu’il convient de faire grimper. Vous avez 1 PV de réputation par guilde en début de jeu, mais vous pouvez monter à 6 PV par macaron de guilde rassemblé, pour peu que vous parveniez à bien vous spécialiser.

Les macarons sont présents sur les Villes où vous avez vos tours, les cartes que vous avez achetées et certains bonus pris au passage des rivières. De l’autre côté, pour progresser vous avez l’option de construire des tours et essentiellement combattre des monstres (plus quelques rares bonus de rivière).

Pourtant, malgré ces règles simples, Margraves de Valeria est un jeu avec une grande interaction et des choix tactiques constants. Impossible de vous dire dès le départ « je vais jouer telle guilde », car vous risquez de voir l’occasion de prendre des macarons d’une autre que vous ne manquerez pas ou parce que les cartes disponibles sont sur un autre symbole. On s’adapte dans les premiers tours, mais une fois engagé dans une guilde, il ne faut pas lâcher son effort.

La partie se terminera au tour où vous ne pourrez plus placer de cartes à acheter, de tuile bonus ou que la dernière tour d’un joueur sera construite (la condition la plus souvent remplie). A l’heure de compter les points de victoire, en plus de la multiplication macaron X niveau de guilde, vous avez la collection des fanions que l’on trouve dans les tuiles bonus et qui rapportent énormément si on laisse un joueur faire.

Vous pouvez rusher sur la construction des tours ou vous développer via l’attaque des monstres, collectionner les cartes ou vider toute une ressource pour freiner les autres. Bref, les possibilités de jeu sont nombreuses et donneront des résultats différents, tout en vous obligeant à une grande adaptation. Ce qui est rare, c’est que le jeu offre la même profondeur de 2 à 5 joueurs, sans faiblesse dans une configuration. Niveau durée, comptez entre 20 et 40 minutes par joueur, selon que vous preniez le temps du développement ou qu’un joueur rush.

Très accessible dans ses règles, il pourra être joué par des joueurs casual tout en donnant à réfléchir aux plus aguerris pour maximiser leurs actions. Les choix à poser dans l’usage des cartes, la gestion de son argent et de ses ressources (limitées en stockage et en disponibilité), vous offrent un sentiment de liberté et d’options à prendre à chaque coup. D’autant que le Champ d’Honneur et ses gains ne sont libérés qu’une fois complets. Combattre en premier est toujours plus intéressant.

Lucky Duck Games a eu le nez fin avec cette localisation qui devrait plaire à toute la famille pour des parties longues mais sans ennuis. Elle aurait été la bienvenue durant le plus dur du Covid pour les familles confinées, mais il n’est pas trop tard pour prendre le plaisir que Margraves de Valeria vous apportera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *